Marie Alhinho, Wicca, Le Manoir des Sorcelage

J’avais repéré ce roman fantastique au moment de sa sortie, en 2019.

Octobre et Avril Sorcelage sont de jeunes sorciers wiccans. Ils vivent dans un manoir, à la campagne, dans le Berry avec leur vieille tante Nana Morphose, leurs parents travaillant à l’étranger. Avec Nour leur meilleure amie, ils vont réveiller un dangereux démon qui peu à peu assombrit la vie d’Avril et menace le monde des sorciers. Le cercle de pierres les protégeant a été brisé, ils vont devoir faire face.

La couverture est belle, la mise en page très soignée avec des petites illustrations dans les coins et parfois sur les côtés, quelques symboles ésotériques, un chat noir par-ci, quelques bougies par-là. Ce roman est divisé en trois grandes parties avec pour chacune une double-page illustrée, un extrait du livre des ombres ou d’un autre grimoire de la famille Sorcelage.

Tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment : un manoir « vivant » qui agit à sa guise (c’est presque un personnage à part entière) et dont l’aile nord a été condamnée, une famille de sorciers wiccans, quelques créatures amicales et d’autres maléfiques qui vont se déchainer.

L’histoire et l’ambiances m’ont plu avec cette séance de spiritisme au début du roman, cette mystérieuse pierre (appelée dorderin) ayant disparu. Et puis, c’est Halloween !
J’ai trouvé un côté extrêmement bienveillant, avec cette magie prenant sa source dans la nature et accessible à tous. L’atmosphère est assez feutrée, avec un côté rassurant et un peu cosy.

« Dans les minutes qui suivirent, un feu brûlait dans le grand âtre de la cuisine encore un peu sens dessus dessous et des tasses de chocolat chaud fumaient entre leurs mains. Nana s’était enveloppée dans une épaisse robe de chambre. Elle alluma des bougies au parfum apaisant, apporta des friandises à table et s’installa sur l’un des bancs avec ses petits-neveux. » p. 102

C’est aussi une histoire d’amitié avec des personnages attachants qui vivent leur vie d’adolescents et de collégiens. On découvre leur caractère, leurs valeurs, leurs croyances, et leurs pouvoirs.

Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à un autre univers Wicca, celui de Charmed avec l’évocation du livre des ombres, des pentagrammes, des rituels magiques et des invocations psalmodiées à plusieurs pour repousser les démons.

Note : 4 sur 5.

Un bon moment de lecture et un bel univers à découvrir. J’espère qu’il y aura une suite.

Wicca, Le Manoir des Sorcelage de Marie Alhinho, Poulpe Fictions, 215 pages
Dés 9 ans

Une lecture commune avec Blandine
Retrouvez ce roman chez Syl

Le Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde
Le Challenge Cottagecore organisé par Missy Cornish
Des livres (et des écrans) en cuisine organisé par Bidib & Fondant Grignote

11 commentaires sur “Marie Alhinho, Wicca, Le Manoir des Sorcelage

Ajouter un commentaire

  1. J’espère vivement aussi qu’il y aura une suite, c’est qu’on est bien avec ces personnages, le Manoir et leur magie bienveillante ! Comme toi, j’en ai aimé tous les aspects. Tout est bien décrit et immersif. Merci à toi pour cette LC 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :