Anne Perry, Le Corbeau de Noël

Cette année, je me suis procurée l’enquête de Noël d’Anne Perry pour une lecture commune. La couverture était plutôt attirante mais les livres étaient presque cachés entre deux piles de romans policiers. Bon ou mauvais présage, à vous de voir ?

Clémentine doit se marier avec l’horrible Seth Marlowe. Célia, son amie est consternée, et atterrée lorsque ce dernier l’accuse d’envoyer des lettres anonymes en lien avec son passé, la menaçant. Le mari de Célia, John Hooper, dans la police fluviale, va mener l’enquête et tenter de remonter la piste de ces fameuses lettres.

J’ai parfois passé de bons moments avec les enquêtes de Noël d’Anne Perry mais il m’est aussi arrivé d’être déçue par l’ambiance. Ce n’est pas toujours le point fort de ses récits (ni l’enquête d’ailleurs). On oublierait presque que c’est Noël et c’est le cas ici, un peu décevant, j’espérais du pudding, de la neige mais certaines années chez Anne Perry, il n’y a ni neige, ni repas de Noël pour se consoler.

Les personnages m’ont intéressée. On s’attarde sur leur psychologie, leur passé, leur capacité à pardonner ou non. Célia s’interroge tout au long du roman à ce sujet. Doit-elle faire part de ses craintes à son amie ou rester à sa place et faussement se réjouir de cette demande en mariage ? Son amie étant elle aussi plus âgée, les demandes se faisant plus rares.
La religion et la notion de pardon sont très très présentes. Célia fréquente l’église, Seth Marlowe aussi et le pasteur a un rôle important dans l’histoire.

Le récit tourne en rond, ressasse un peu mais Anne Perry est quand même parvenue à me surprendre dans les dernières pages. Et à défaut de descriptions de repas de Noël et de décorations, un peu de chaleur humaine se dégage malgré tout, à la fin. Il ne faut pas perdre espoir, à Noël.

Je n’ai pas détesté la lecture mais j’ai peur de l’oublier assez vite. Je pense passer mon tour l’an prochain.

Ce n’est pas la gourmandise qui nous étouffe dans ce roman mais je fais quand même un petit clin d’œil à Fondant et Bidib, avec un Irish Stew commandé au pub (p. 163), du lait au cacao et du Cognac (p. 184)

Le Corbeau de Noël d’Anne Perry, 10/18, 2021
Une lecture commune avec Syl, Jojo & Isabelle

En matière de British Mysteries de Noël, je viens juste de refermer Son espionne Royale et les douze crimes de Noël qui a répondu à toutes mes attentes en mieux !

Challenge British Mysteries organisé par Lou accompagnée par Hilde
Il était neuf fois Noël chez Chicky Poo et Samarian
Le Challenge Christmas Time chez Mya Rosa
Lire au Féminin un challenge de lecture proposé par Tiphanya
Des livres (et des écrans) en cuisine avec Bidib & Fondant Grignote
Challenge Polar et Thriller avec Sharon

14 commentaires sur “Anne Perry, Le Corbeau de Noël

Ajouter un commentaire

  1. Les deux policiers que j’ai lus et qui se déroulent à Noël auraient aussi bien pu se dérouler n’importe quand finalement…
    J’ai envie de retenter du Anne Perry l’année prochaine, je regarderai s’il y en a sur ma médiathèque numérique !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est décevant quand c’est comme ça. J’espère que ce sera meilleur l’an prochain sinon j’arrête ! 😁 En plus j’en ai offert un, c’est ennuyeux. Elle aurait quand même pu ajouter une petite ambiance de Noël. Ce n’est quand même pas trop demander.

      J’aime

  2. J’ai craqué et je l’ai acheté lundi mais je viens de lire plusieurs avis mitigés alors j’ai peur d’être déçue aussi… Bon, au moins, la couverture est magnifique, c’est déjà ça :). Bon réveillon à toi en tout cas 🎄

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :